• Facebook - White Circle
  • Instagram - Cercle blanc
  • SoundCloud - Cercle blanc
Armoni Tremplin � © Clfd Capture-22.jpg
Logo Armoni Blanc Web_Plan de travail 1.png

Comme les deux faces d’un même visage, rougi par l’Ecir qui souffle dans les montagnes d’Auvergne d’où elle est originaire, Marion Lhoutellier révèle sa profonde dualité dans son projet Armoni : elle associe le violon classique et les sonorités électro d’une techno dansante.

Sélectionnée aux Inouïs du Printemps de Bourges 2022, elle y a présenté en avant-première son EP dont la sortie est prévue en janvier 2023.

D’autres belles scènes ont ponctué son parcours, comme la première partie de Prudence à la Coopérative de Mai ou l’Électric Palace du Festival International du Court-Métrage à Clermont-Ferrand.

Tel un cœur électronique habillé de crin et de cordes virtuoses, Armoni s’inspire des grands noms de la poésie francophone comme Edmond Rostand et Léopold Sédar Senghor, pour dessiner des chansons rêvées et mystérieuses.

Le mariage des sons de synthèse et de l’acoustique célèbre une création unique et inclassable, où la subtile noirceur des Stromae et Paul Kalkbrenner, l’âme voyageuse d’un Bachar Mar-Khalifé ou d’un Rone, rejoignent la transe façon Chris Liebing ou la techno de Floating Points. Et si l’on pense parfois à La Chica, c’est pour mieux souligner les jouissances d’une électronique délicatement plongée dans l’opulence du grand répertoire.

Forte de ses expériences artistiques, Marion Lhoutellier mène aussi des actions de médiation culturelle dans les collèges et instituts spécialisés de sa région, en partenariat avec la Coopérative de Mai, depuis septembre 2021. Par le biais d’ateliers, de showcases et de temps de rencontre avec ces publics, le projet Armoni trouve son prolongement dans la transmission et l’ouverture culturelle, valeurs chères à la musicienne.